Le bien-être et l’évolution de son enfant constituent un facteur très sensible et important pour chaque parent. Les résultats scolaires des enfants sont notamment l’une des principales préoccupations des parents, car la réussite scolaire est nécessaire pour une ouverture et une insertion aisée à la vie active.         

Les enfants ayant de mauvais résultats ne sont pas moins intelligents et dans plusieurs cas, des éléments spécifiques peuvent justifier les contre-performances. Les classes comme le CM2 sont des classes stratégiques ou de bonnes techniques permettent de donner confiance à l’enfant et de favoriser son éveil. Que faut-il donc faire pour améliorer les notes et l’intelligence de son enfant?

Des éléments indispensables pour l’éveil intellectuel

    Votre enfant peut être confronté à de nombreuses difficultés au plan scolaire qui affectent considérablement ces résultats. En effet, différents facteurs tels que le stress, la difficulté à retenir, le manque de confiance en soi et dans de nombreux cas, le manque de concentration peuvent être la cause de ces mauvais résultats. Pour relever le niveau de son enfant, une étape principale consiste en effet à identifier les véritables difficultés de l’enfant puis à lui proposer des solutions efficaces et adaptées. Un programme rigoureux et strict en dehors des cours de l’école n’est pas forcément une bonne alternative. D’ailleurs, ces cours ou séances de travail parfois mécaniques ont souvent des effets contre-productifs sur le résultat de l’enfant.

    
     A contrario, bien des techniques conviviales et ludiques permettent aux enfants de mieux se concentrer et de percevoir idéalement la tâche qui leur est demandée. Ainsi, différents programmes, scolaires ou non, sont indiqués pour relever le niveau de son protégé à l’école. Des indices spécifiques permettent de savoir la méthode à adopter. L’efficacité des moyens ludiques d’apprentissage chez les enfants est aléatoire en fonction de chaque individu et de même, certaines méthodes peuvent être indiquées de manière spécifique à un enfant.

Des jeux très instructifs et stimulants

        Que ce soit avant ou après l’école, des jeux et des activités permettent aux enfants de développer leur intelligence en les amenant à pousser leur réflexion. Ces jeux également très ludiques ne posent généralement pas de problèmes et sont effectués avec le plus grand entrain. En fonction de leur âge et aussi de leurs préférences, vous avez le choix entre plusieurs types de jeu. Les divertissements les plus adaptés pour une stimulation de l’intelligence sont les jeux éducatifs, les jeux pédagogiques et les jeux de logiques. Ils consistent en différentes actions notamment la constitution de mots, la construction de certains objets ou encore l’écoute d’informations utiles pour la culture et pour l’éducation.

        Au fur et à mesure qu’il grandit, l’enfant découvre davantage de choses et son contact avec le milieu extérieur lui est très bénéfique. De nombreuses autres activités peuvent stimuler ses sens et l’aider à s’épanouir. Laissez donc vos enfants jouer avec leurs camarades et pratiquer les activités qui les passionnent telles que le foot, la danse ou la natation à temps partiel. De même, les jeux graphiques dans des livres ou encore sur des écrans favorisent grandement la stimulation des facultés. Les jeux vidéo notamment ont un effet considérable d’éveil, mais il faut toutefois limiter les jeux choisis et le temps passé devant un écran. En outre, l’importance des jeux et des activités sportives est si grande qu’ils sont insérés dans les programmes académiques.


La communication avec les enfants



            La communication et le contact avec les enfants sont indispensables pour leur émancipation et à défaut, pour identifier leurs véritables problèmes et pouvoir y apporter des solutions adaptées. Dès leur plus jeune âge, les enfants ont besoin d’être proches de leur parent, de poser des questions et d’être informés sur des éléments indispensables à la vie. De même, ce suivi est nécessaire dans toutes les autres classes notamment au CM2 qui est une classe transitoire et où les connaissances doivent être mieux assimilées. Il est nécessaire que les instituteurs identifient les forces et faiblesses des enfants pour les faire avancer. Quant aux parents, en consacrant 10 minutes journalières à leurs enfants, ils peuvent identifier les forces de l’enfant, mais aussi les éléments avec lesquels ils sont moins à leur aise. Des méthodes spécifiques d’apprentissages permettent alors d’inhiber certaines limites dans l’apprentissage pour faciliter la mémorisation et l’exécution d’autres tâches.
    

        La psychologie de l’enfant et ses sentiments ont également un grand impact sur sa productivité et son rendu scolaire. Pour s’exprimer librement et de manière efficace, les enfants ont généralement besoin de confiance et de sentir qu’on a confiance en eux. Encourager les enfants, leur faire des remarques et suggestions de manière douce et calme offre de la motivation. Au contraire, critiquer et rejeter le travail de l’enfant de manière brusque à une forte tendance à lui faire progressivement perdre confiance en lui et en ses capacités. Toutefois, pour un suivi optimal de votre enfant, il est également nécessaire d’être informé au préalable de son programme afin de savoir les exercices que vous devrez faire avec lui. En classe de CM2, les tâches principales sont donc :

  • l’accord des verbes ;
  • apprendre à faire des recherches ;
  • connaître les tables de multiplication ;
  • apprendre à faire des calculs mentaux ;
  • s’initier à l’anglais ;
  • les présentations ;
  • s’intéresser à la lecture.

    Les moyens d’apprendre

    Les moyens utilisés pour apprendre ses cours définissent généralement la facilité à retenir et la durée pendant laquelle l’information sera toujours présente. Même si des principes standards existent pour apprendre facilement, les moyens sont différents et ont une efficacité en fonction de l’enfant sur lequel ils sont testés. La première chose à retenir est qu’on peut apprendre et retenir à travers plusieurs situations. À l’école, en dehors de programmes scolaires, certains ouvrages assez expérimentés proposent des moyens faciles à comprendre et à assimiler pour les enfants. Ces ouvrages sont souvent destinés à des cours spécifiques : orthographes, vocabulaire, calculs, Anglais, etc.
        

D’autre part, les enfants apprennent et retiennent plus facilement d’éléments vivants et expressifs. Ils peuvent alors apprendre en jouant, en chantant, en écoutant et en observant. Les activités stimulantes portant une information utile et importante sont idéales pour apprendre aux enfants avec une grande facilité.

Comment travailler à la maison ?

De même, pour apprendre ou pour faire ses exercices à la maison, vous devez donner une habitude saine et optimale à votre enfant. Avant de se mettre à travailler, votre enfant devrait profiter d’un temps de repos et de loisir pour se ressourcer. Évitez de travailler directement après le repas. Vous devez plutôt définir une heure bien décalée à laquelle il doit commencer ses travaux. Pour le lieu, définissez-lui un endroit standard, mais assez vaste afin qu’il puisse porter son attention vers différents éléments. Faites des séances de travail un rituel indispensable au quotidien. Privilégiez également une bonne organisation et des temps de pause si le temps est conséquent.   
    

Pour apprendre ses leçons, il faut suivre des étapes spécifiques. L’enfant peut lire la leçon à haute voix, énumérer ce qu’il a retenu et faire des restitutions. Pour l’aider à mieux retenir les parties essentielles, vous pouvez lui poser des questions relatives au cours avec des vocables comme comment, quoi, qui, où, quand. Votre enfant peut également établir son résumé, réciter la leçon étant en mouvement, redire la leçon en ses propres mots ou encore faire un schéma de la leçon.  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.