Faire réhabiliter un logement ou construire une maison individuelle est une tâche complexe qui exige des aptitudes spécifiques. De la réalisation du plan de construction au suivi du chantier, l’architecte joue un rôle prépondérant. Peu importe le type de bâtiment, les compétences créatives et techniques de ce professionnel sont bien souvent indispensables. En France, on recense plus de 30 000 architectes. Il existe en effet plusieurs écoles spécialisées qui forment des professionnels compétents et capables de répondre aux exigences des constructions modernes. Dans cet article, nous vous proposons de découvrir l’essentiel des informations à connaitre quant aux études nécessaires pour devenir architecte.

Quel est le cursus pour devenir architecte ?

Soumis à une règlementation stricte, le métier d’architecte exige une formation stricte et un certain nombre d’aptitudes. Avant de pouvoir exercer cette profession libérale, vous devez être titulaire d’un diplôme d’État. En France, il existe une vingtaine d’écoles nationales supérieures qui forment les étudiants à travailler en tant qu’architecte certifié. À noter qu’il est également possible de suivre une formation alternative dans l’un des nombreux centres prévus à cet effet.

De manière générale, la formation dure 6 ans dans les écoles d’architecture. En effet, le cycle est scindé en deux parties et vous pourrez obtenir un diplôme d’études au bout de 3 ans. Mais, pour valider le diplôme d’Etat, il vous faudra faire deux autres années. Si vous envisagez d’ouvrir votre propre agence, vous devez faire une année supplémentaire dans une école nationale supérieure d’architecture pour obtenir une habilitation à exercer la maitrise d’œuvre en son nom propre (HMONP).

Pour les étudiants qui souhaitent devenir spécialistes de patrimoine ou d’urbanisme, il est possible de continuer les études pour atteindre un niveau bac+8. Selon votre choix, vous pourrez obtenir le DPEA (diplôme propre aux écoles d’architecture) ou le DSA (diplôme de spécialisation et d’approfondissement en architecture). Le premier permet d’intervenir en tant que spécialiste de l’architecture navale, de la scénographie et du design, tandis que le second prépare des spécialistes en projet urbain, maitrise d’ouvrage, patrimoine et risques majeurs.

Comment se fait l’entrée dans les écoles d’architecture ?

Pour postuler dans une école de formation en architecture, il faut avoir un bac S. Avec les réformes de ces dernières années, les bacheliers issus des filières L, ES, STI2D peuvent désormais se faire former pour devenir architecte. De manière générale, le recrutement de nouveaux étudiants dans les écoles d’architecture se fait en deux phases.

Dans un premier temps, vous devez soumettre votre dossier. Selon l’école choisie, il peut être nécessaire d’insérer une lettre de motivation dans le dossier constitué. Si la plupart des établissements regardent généralement les notes obtenues, d’autres s’intéressent également à la progression du postulant et aux commentaires de ses enseignants. Si votre dossier est jugé convaincant, vous serez invité à un entretien avec des enseignants intervenants dans l’école que vous ciblez. Il s’agit souvent de répondre à des questions et de préciser vos motivations (pourquoi choisir cette école, pourquoi devenir architecte, etc.).

Dans certaines écoles d’architecture, l’entrée se fait sur un concours très sélectif. Pour maximiser vos chances d’obtenir l’admission dans l’école de vos rêves, vous pouvez faire une prépa architecture gratuite. Avec cette préparation, vous pouvez facilement booster votre niveau pour affronter les épreuves d’admission avec sérénité.

Comment choisir son école d’architecte ?

Pour faire des études en architecture en France, vous avez le choix entre plusieurs écoles. Il ne s’agit pourtant pas de s’inscrire dans n’importe quelle école. Avant de choisir votre centre de formation, vous devez vérifier un certain nombre de choses afin de vous assurer de la qualité des cours. Pour mieux orienter les nouveaux bacheliers, les universités organisent souvent des journées portes ouvertes. En participant à un tel évènement, vous pourrez obtenir des renseignements utiles sur l’école d’architecture que vous convoitez.

Si vous connaissez des étudiants qui ont fréquenté l’école que vous visez, n’hésitez pas à demander leurs avis. Avec leur expérience, ils pourront vous fournir des informations intéressantes sur les formalités d’admission et sur le rythme de la formation.

Tout au long du parcours, des cours sont donnés pour permettre aux étudiants d’acquérir les notions indispensables. Cependant, chaque futur architecte doit fournir un minimum d’effort de recherche personnelle, sachant que les heures de cours seules ne lui permettront pas d’avoir tout ce dont il aura besoin pour réussir dans sa carrière.

Que faire après une formation en architecture ?

Contrairement à ce qui se passe dans d’autres secteurs, vous n’aurez pas de difficulté à trouver un emploi à la fin de votre formation en architecture. Une récente étude révèle d’ailleurs qu’environ 40 % des étudiants-architectes ont un emploi avant la fin de leur formation. Selon la même source, 90 % des nouveaux diplômés en architecture trouvent leur premier contrat de travail dans un délai de 6 mois. En effet, le secteur immobilier a le vent en poupe et les demandes d’architectes sont toujours élevées. En conséquence, de plus en plus de cabinets d’experts émergent en France. Ils recrutent plus de 70 % des architectes et jouissent pour la plupart d’une bonne réputation auprès du public. C’est d’ailleurs ce qui leur permet de trouver rapidement des clients.

Après votre formation, vous pouvez passer un concours d’architecte et urbaniste de l’Etat pour entrer dans la fonction publique. En cas de succès, vous pourrez travailler avec des syndicats de copropriété. Ces derniers recherchent souvent des architectes spécialisés pour la gérance de certains immeubles. Fidèle à leur politique d’urbanisme, les autorités communales recrutent un nombre important d’architectes pour superviser la réalisation de certains travaux. Selon le rapport d’une enquête menée par Pôle emploi, il y aurait eu près de mille projets de postes vacants en 2018 pour des projets d’urbanisme en région Île-de-France.

En quoi consiste le travail d’architecte ?

Grâce à ses compétences, l’architecte peut intervenir auprès de différentes personnes. Qu’il soit sollicité par une entreprise, une collectivité territoriale ou un particulier, ce professionnel est appelé à jouer un rôle important dans la réalisation d’un bâtiment. Que ce soit pour une maison individuelle, un bâtiment public ou un immeuble, l’expertise de l’architecte permet de garantir une bonne conduite du chantier.

Avant tout, il doit réaliser une étude de faisabilité qui lui permet de savoir si le bâtiment est constructible et si le terrain est apte à recevoir une telle construction. Ensuite, l’architecte devra dessiner les plans de la construction en tenant compte des demandes de son client. Il doit également veiller au respect des :

  • caractéristiques du terrain ;
  • impératifs économiques ;
  • normales légales ;
  • etc.

Une fois cette étape achevée, il doit faire valider l’avant-projet par le commanditaire avant de se lancer dans la recherche des entreprises qui interviendront sur le chantier. Ce n’est qu’après cette démarche qu’il pourra donner des informations précises sur le coût final du projet, le délai de livraison ainsi que les autres détails.

Sachant que les constructions sont strictement réglementées, l’architecte se doit d’envoyer le dossier constitué aux autorités municipales pour obtenir un permis de construire. Avec cette autorisation, il peut lancer les travaux. Une fois le chantier ouvert, il supervise chaque étape de la construction pour en veillant au respect strict des prévisions afin d’assurer le bon déroulement des travaux. De la pose de la première pierre à la livraison du chantier, l’architecte sert d’intermédiaire entre les artisans engagés et le client.

Quelles sont les qualités et compétences requises d’un architecte ?

De manière basique, l’architecte est l’artisan chargé de concevoir, dessiner et superviser la construction d’un bâtiment. Pour exercer ce métier, la passion seule ne suffit pas. En effet, ce métier est complexe et seuls les professionnels polyvalents pourront s’en sortir. Avant tout, vous devez maitriser l’histoire de l’architecture. Dans l’exercice de votre métier, vous aurez souvent à faire des dessins assistés par ordinateur et la conception assistée par ordinateur. Pour cette raison, il est exigé que vous ayez une maitrise parfaite de l’outil informatique et des logiciels utilisés en architecture.

Comme vous le savez, les préférences en matière de construction varient d’une région à l’autre. En misant sur votre sens d’esthétisme et d’harmonie, vous pourrez faire construire des bâtiments de qualité, qui plus respectent le style architectural de la zone. Puisque les bâtiments doivent répondre à des normes, il est indispensable que vous maitrisiez le droit immobilier.

En tant qu’architecte, vous êtes appelé à travailler avec beaucoup d’autres artisans sur un même chantier. Pour cette raison, vous devez être sérieux dans votre travail et avoir de bonnes qualités relationnelles. Vous devez savoir être à la fois rigoureux et compréhensif. En outre, vous devez savoir prendre les bonnes décisions aux bons moments et les appliquer sans attendre. De plus, vous devez faire preuve de pédagogie vis-à-vis de vos clients pour les aider à faire les bons choix. Dans la plupart des cas, la réalisation d’un projet immobilier implique des dépenses importantes. Assurez-vous donc de prendre toutes les précautions pour bien suivre les travaux afin de limiter les risques.

Suivre les études en architecture : quelles sont les évolutions possibles ?

De manière générale, l’insertion professionnelle des nouveaux diplômés en architecture se fait étape par étape. Pour évoluer rapidement, l’idéal est de commencer par un emploi dans une agence. Si les conditions sont favorables, vous pouvez, avec le temps, changer d’agences afin d’enrichir votre expérience. Lorsque vos compétences seront suffisamment solides, vous pourrez créer votre propre agence pour évoluer en solitaire. Grâce à la qualité de la formation reçue, vous pourrez satisfaire les exigences de tous vos clients.

Selon une enquête menée en 2015 sur l’insertion professionnelle des étudiants diplômés d’une école d’architecture, le taux d’employabilité serait très élevé. En général, la majorité des diplômés trouvent des emplois stables au bout de 3 ans après leur entrée sur le marché du travail. Ils sont très bien rémunérés et fortement sollicités.

Quels sont les enjeux du métier d’architecte ?

Si le métier d’architecte est très intéressant pour les anciens travailleurs, ce n’est pas toujours le cas pour les jeunes diplômés qui souhaitent évoluer en mode freelance. Pour ces derniers, le début est souvent chaotique. Dans la plupart des cas, les jeunes professionnels éprouvent beaucoup de difficulté à trouver leur premier contrat. Comme c’est le cas dans d’autres professions libérales, une bonne préparation et une action réflexive peuvent aider à tirer son épingle du jeu.

Décider d’aller explorer l’inconnu du marché, c’est bien. Se lancer en ayant les outils nécessaires, c’est encore mieux. Mais, savoir comment attirer les clients vaut beaucoup mieux. Pour trouver des clients et étendre rapidement votre réseau, vous devez maitriser les réalités du milieu et vous adapter aux éventuelles variations de la demande. De plus, vous devez actualiser régulièrement vos compétences pour répondre aux nouvelles exigences. Autant les normes légales changent, autant le métier d’architecte évolue. Il vous revient donc de vous mettre dans les conditions optimales pour éviter certaines erreurs.  

Le métier d’architecte est un travail difficile qui nécessite une bonne préparation. En suivant les orientations de cet article, vous pourrez suivre une formation agréée qui vous permettra d’acquérir toutes les compétences nécessaires pour exercer cette profession.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.