À l’instar de nombreux parents, vous surveillez avec attention les performances scolaires de votre enfant. Votre esprit vigilant vous a permis de constater que celui-ci peine à avoir de bonnes notes. Cette situation est la résultante d’une variété de motifs. Cette inquiétude légitime des parents peut être résolue à l’aide de quelques astuces que nous développerons ci-après.

Identifier la source de cette situation

Motivation, paroles d’encouragement, promesses… : toutes les techniques que vous aviez utilisées n’ont eu aucun effet sur les notes de votre enfant. Au contraire, ces notes ne cessent de baisser continuellement. Pour améliorer les performances scolaires de son enfant, il faut procéder à des exercices d’investigation. Ils consistent pour la plupart à rechercher les causes de ces échecs scolaires. Pour identifier la source du problème, deux solutions s’offrent à vous :

  • Discuter avec ses professeurs : pour mieux comprendre la chute des notes de votre enfant, il parait évident qu’il faut s’adresser à ses enseignants. Ces derniers sont mieux placés pour vous informer sur l’attitude de votre enfant en classe. Ils seront capables de vous donner les véritables raisons de ses mauvaises notes ;
  • Engager une conversation avec son enfant : principal concerné, l’enfant en échec scolaire doit pouvoir vous dire les obstacles qui l’empêchent d’exceller à l’école. Il n’est pas cependant simple d’engager cette conversation. Pour poser des mots sur son état, il faut adopter une approche basée sur la patience et la douceur.

Outre ces deux méthodes, il est important de noter qu’il faut aussi profondément enquêter sur l’attitude de l’enfant avec son entourage et questionner vos relations de famille. Pour exemple, un enfant témoin des disputes constantes de ses parents éprouvera des difficultés à se consacrer à son travail.

Les différents facteurs des mauvaises notes

En dépit de vos tentatives pour comprendre la souffrance scolaire que subit votre enfant, les raisons de cet état n’ont pas pu être identifiées. Parfois, sans vous lancer dans de longues recherches, il vous est possible avec votre sens de l’observation de déterminer la source du problème.

La distraction

C’est l’un des facteurs majeurs d’un échec scolaire. Constamment confrontés à des éléments extérieurs, les enfants éprouvent en conséquence des difficultés de concentration. Ces dernières sont en général le fruit de la technologie : télévision, réseaux sociaux ou musique.

La méthode de travail

Dans certains cas, l’enfant en souffrance scolaire rencontre des ennuis, car l’approche utilisée pour apprendre n’est simplement pas la bonne. Si vous constatez que votre enfant, malgré ses efforts, n’a pas de bonnes notes, alors il faudrait revoir sa méthode de travail.

L’environnement familial

On a tendance à le négliger, mais l’écosystème familial dans lequel vit l’enfant l’influence. Si vous êtes des parents sans cesse en confrontation ou fréquemment absents, il faut craindre que ces situations délétères ne jouent pas positivement sur le rendu scolaire de votre enfant.

L’environnement scolaire

Dans la majeure partie des cas, l’école constitue une source de stress pour l’enfant. Ce dernier peut tout simplement ne pas aimer s’y rendre. Ou il pourrait s’agir de conflits avec des camarades de classe ou des incompréhensions avec ses professeurs. Lorsque vous constatez cette situation chez votre enfant, il est fort probable que ses notes en pâtissent.

Le stress

Ce facteur n’est pas que l’apanage des adultes. Il est également présent chez les plus jeunes. Il se manifeste par une angoisse ressentie par l’enfant à l’idée de ne pas être à la hauteur ou de détester faire ses devoirs. Il peut s’agir aussi de phobie sociale. Le stress occasionne chez l’enfant un manque de confiance. Vous trouverez à ce sujet des informations ici.

La dyslexie et l’hyperactivité

L’un est une difficulté d’apprentissage réel et l’autre est un comportement. Votre enfant a du mal à lire, écrire, s’exprimer ou ne tient jamais en place, quelles que soient les activités. Nous vous conseillons de consulter un spécialiste pour la résolution de ces troubles.

La puberté

C’est une phase qui peut être difficile pour les préadolescents et les adolescents. Pendant cette période, beaucoup d’enfants sont distraits et se sentent mal dans leur peau. Si votre enfant ressent une gêne forte à l’égard de sa croissance au point d’avoir des aptitudes scolaires faibles, il faudra penser à l’effet de la puberté sur son mental.

Trouver les solutions simples pour améliorer les résultats scolaires de son enfant

Plusieurs techniques simples ont un impact sur la production scolaire de l’enfant. Il revient à chaque parent de choisir la mieux adaptée aux besoins de l’apprenant.

Rétablir le dialogue

Pour amener son enfant à mieux travailler, il faut pouvoir discuter avec ce dernier de manière stratégique. Il ne sert à rien de le blâmer pour ses mauvaises notes. Vous devez au contraire trouver avec lui des solutions constructives. Cette technique est utile pour les parents qui n’ont pas une certaine complicité avec leurs enfants. Pour instaurer un dialogue de paix, il faut s’intéresser à ses activités scolaires et comprendre ses spécificités. C’est au cours de ces discussions que vous en apprendrez plus sur votre enfant. Attention à ne pas projeter sur lui ses propres désirs ni à faire une comparaison de son parcours scolaire au vôtre !

Fixer conjointement les objectifs de réussite

Pour améliorer les notes de l’enfant, il faut pouvoir définir les objectifs. Avec le moyen d’un contrat ludique, faites comprendre à votre enfant ce que vous attendez de lui et comment vous espérez qu’il réussisse.

Trouver la bonne méthode de travail

Comme nous l’avons écrit précédemment, la bonne méthode de travail facilite l’exercice d’assimilation. N’hésitez pas à deviner la mémoire de votre enfant. En d’autres termes, il s’agit de détecter les moyens d’assimilation de l’enfant. Si celui-ci retient mieux grâce à la voix, aux images ou en écrivant, vous en conclurez que sa mémoire est auditive, visuelle ou scripturale.

Mettre en place un cadre propice au travail

Vous voulez que votre enfant devienne un champion en langues ou en sciences. Pour y arriver, il est important de lui créer un environnement stable et calme. Bannissez donc de son espace de travail la télévision, la musique, Internet et même la présence de ses petits-frères. Aussi, n’oubliez pas de minimiser vos altercations avec votre conjoint(e) devant l’enfant. Il est même préférable de ne pas se disputer carrément en présence de vos enfants.

Organiser son temps de travail

Il ne sert à rien de faire travailler l’enfant plus que de raison. Ce qu’il faut au contraire, c’est d’organiser son travail de sorte qu’il puisse pendant cette heure-là être concentré au maximum. Pour ce faire, établissez de concert avec l’enfant un emploi du temps. Offrez-lui l’opportunité de prioriser ses tâches. Rappelons que c’est aussi l’occasion de rendre autonome l’enfant. Il lui revient de définir les exercices les plus longs et le temps à y consacrer.

Être plus présent

Un enfant, c’est un adulte en devenir. Il doit donc être assisté. Soyez vigilant et restez à ses côtés pour vérifier son travail. Toutefois, n’envahissez pas son espace personnel. Motivez-le, montrez votre joie à chaque amélioration et ne le jugez pas. Votre enfant doit avoir l’impression d’être accompagné et non d’être surveillé.

Organiser son rythme de vie

Une bonne réussite scolaire passe par une bonne organisation de son quotidien. Pour que l’enfant soit attentif en classe, il faut qu’il y soit préparé. Veillez donc à ce qu’il dorme tôt. Surveillez son alimentation et faites lui faire régulièrement une activité extrascolaire ludique. Pour avoir une idée du régime alimentaire bénéfique pour un enfant, veuillez vous rendre ici.

Recourir aux services d’un professionnel pour la réussite scolaire de son enfant

La réussite scolaire est une question sérieuse que les parents d’élèves et de lycéens ne prennent pas à la légère. Et parfois, tous les voies et moyens pour améliorer les notes d’un enfant ont été utilisés sans résultats. Dans ces cas extrêmes et compliqués, il faut s’en référer à l’aide d’un professionnel.

La thérapie d’enfant

Le psychothérapeute est un professionnel assermenté pour traiter des questions relatives au bien-être de l’enfant. Par le biais de séances répétitives, il pourra déterminer le conflit essentiel qui préoccupe votre progéniture. Dans les écoles, ce sont les psychologues scolaires. Ils peuvent vous être conseillés par l’enseignant. Recourir aux services d’un psychologue scolaire est doublement bénéfique. Tout d’abord pour l’enfant, c’est l’occasion pour s’exprimer avec une personne neutre de ses difficultés scolaires. Pour les parents, c’est la solution de dernier recours, quand on a trop crié et que s’installe une incompréhension suite à l’attitude de votre enfant. Il est important de connaitre le rôle du psychologue pour enfant.

Les services d’un orthophoniste

Les difficultés ressenties à l’école peuvent être plus graves que prévu. Dans ces cas particuliers, nous suggérons aux parents de faire confiance à un orthophoniste. Ce dernier est un spécialiste des troubles de la voix, de la parole et du langage chez les enfants, mais aussi les adultes. Si votre enfant est victime de dyslexie, d’illettrisme, de troubles de la parole, il pourra l’aider. C’est un auxiliaire médical qui, au moyen de séances de rééducation, pourra entrainer l’enfant à mieux appréhender l’apprentissage.

L’orthophoniste évaluera le niveau de votre enfant, déterminera ses forces et faiblesses en audition et à l’écrit. Enfin, son rapport d’orthophoniste pourra être le bon moyen pour expliquer au professeur comment enseigner à votre enfant.

Le soutien à domicile

Dans certaines situations, le soutien à domicile est la meilleure solution. Il est une alternative pour les parents trop occupés. Le soutien à domicile peut intervenir dès le primaire, le collège ou le lycée. Notons que chaque enfant a ses propres difficultés ; c’est pourquoi il faut choisir le bon soutien scolaire.

Il est toujours important de discuter avec votre enfant de ses envies et de ses besoins. Si par exemple, votre enfant ne manque que de concentration, il apparait superflu de faire appel à un professionnel du soutien scolaire. Et quand, il s’agit d’un adolescent, il faut à tout prix requérir son avis. Quel que soit le cas, il faut impliquer l’enfant dans votre démarche éducative. Si vous n’opérez pas de cette manière, il est fort probable que vous fassiez face à des conflits. Il est important de choisir le meilleur pédagogue afin de résoudre les difficultés scolaires de son enfant.

Nous retenons au final que pour améliorer les résultats scolaires de son enfant, il faut d’abord identifier les raisons de cette baisse de performance. Ceci passe par un moment de franche discussion avec lui. Si les raisons de cette démotivation ne sont toujours pas connues, vous trouverez plus haut certains facteurs qui occasionnent la chute des notes scolaires de vos enfants.

Néanmoins, il existe des méthodes simples pour booster l’enfant. Elles concernent entre autres l’écoute, l’organisation de son rythme de vie et de son travail. Et pour aller plus loin, il faut, quand le besoin se ressent, faire appel à un psychothérapeute, un orthophoniste, un spécialiste du soutien scolaire selon le cas.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.