La reconversion professionnelle est en vogue de nos jours. Les travailleurs n’hésitent plus à changer de domaine afin d’évoluer dans leur carrière. Cet état de choses s’explique par l’instabilité croissante du marché du travail et la hausse considérable du niveau de vie. Toutefois, pour tirer pleinement profit d’une reconversion professionnelle, il faut prendre le temps de bien se préparer à l’avance. Dans cet article, vous allez découvrir quelques conseils pratiques pour réussir votre reconversion professionnelle.

Faites un état des lieux de votre situation professionnelle actuelle

La reconversion professionnelle est une pratique consistant (pour un employé) à abandonner ses activités professionnelles actuelles afin de se consacrer à une autre profession. Il n’est pas nécessaire de quitter son employeur pour faire un changement de métier (la reconversion peut très bien survenir en interne). Pour enclencher ce processus, il est important de faire un état des lieux de votre situation professionnelle du moment. Il s’agit d’une sorte de feed-back personnel au cours duquel l’intéressé devra se situer dans le contexte actuel de l’entreprise. L’objectif sera de voir si votre situation actuelle vous permet de vous épanouir (sur les plans économiques, financiers et sociaux) et d’offrir la meilleure version de vous-même. Pour réussir cette évaluation, vous pouvez dresser une liste de questions stratégiques auxquelles vous prendrez le temps de répondre de manière honnête. Vous pouvez par exemple vous demander :

  • Ma vie professionnelle me permet-elle réellement de m’épanouir ? ;
  • Ai-je des compétences que je ne mets pas à profit dans ma profession actuelle ? ;
  • Suis-je rémunéré à ma juste valeur ? ;
  • Ai-je actuellement les capacités physiques et mentales de me lancer dans une nouvelle aventure professionnelle (tout en étant conscient des risques que cette décision comporte) ?

Les questions énumérées ci-dessus ne sont que des propositions destinées à vous permettre d’élaborer vos propres critères d’évaluations. N’hésitez pas à prendre en compte certains facteurs supplémentaires tels que votre âge, vos expériences professionnelles, votre statut matrimonial…

Si vous désirez avoir une assistance complète sur la reconversion professionnelle, n’hésitez pas à vous rendre sur le site reconversionprofessionnelle.org. Vous y trouverez de nombreuses informations pratiques ainsi qu’une prise en charge personnalisée au besoin.

Évaluer l’opportunité d’un changement de profession

Cette étape est étroitement liée à la précédente. En effet, après avoir effectué l’état des lieux concernant votre situation actuelle, vous devez pouvoir en tirer des conclusions. C’est en fonction de ces conclusions que vous évaluerez l’opportunité d’un changement de profession. Notez que cette seconde évaluation est beaucoup plus complexe que la première, car elle débouche directement sur une prise de décision capitale. C’est ainsi qu’entre en jeu la notion de coût d’opportunité. Il s’agit d’un concept qui stipule qu’en présence de deux situations, l’idéal est de choisir celle qui vous défavorise le moins. Pour faire simple, vous devez évaluer les risques inhérents à la reconversion professionnelle de manière à voir si un changement vaut réellement le coup. Cela revient également à admettre (d’une part) que bien que votre situation actuelle ne vous satisfait pas totalement, elle vous offre quand même certaines garanties.

Par exemple, si vous estimez que votre profession actuelle ne vous permet pas de vous épanouir (d’un point de vue social), il faudra vous assurer qu’une reconversion est vraiment la solution la plus adaptée. Cette remise en question est très importante, car dans certains cas, de petits ajustements suffissent pour régulariser la situation.

Note : Dans le cas d’une reconversion imposée par votre employeur (pour des raisons économiques ou suite à une restructuration), cette évaluation d’opportunité n’est pas nécessaire.

Faites le point de vos compétences

La compétence est le noyau qui alimente la procédure de reconversion professionnelle. Il est donc important de faire le point de vos compétences lorsque vous envisagez de changer de métier (cet état des lieux peut également se faire juste après le constat de départ). Ce point vous permettra d’identifier dès le départ d’éventuelles pistes que vous pourrez explorer une fois le processus enclenché. N’hésitez donc pas à partir sur la base des compétences que vous avez acquises grâce à l’expérience accumulée dans votre métier actuel. Des compétences qui paraissent banales à première impression telle que la capacité à travailler en équipe ou la maîtrise d’un outil de travail donné peuvent s’avérer être très utiles.

Cet inventaire exhaustif des compétences doit également vous permettre d’identifier certaines aptitudes manquantes que vous pourriez acquérir afin de mettre toutes les chances de votre côté. Comment faut-il procéder dans ce cas de figure ? La rubrique suivante en parle davantage.

Faites-vous former

Pour réussir votre reconversion professionnelle, il peut s’avérer nécessaire que vous vous fassiez former dans un domaine donné.

Vous pouvez par exemple suivre une formation professionnelle afin de vous installer en tant qu’autoentrepreneur ou free-lance. Vous pourrez avoir besoin d’une formation académique supplémentaire s’il s’agit d’un changement de métier au sein d’une même entreprise.

Quoi qu’il en soit, ce qu’il faut garder à l’esprit est que toute formation à un coût. Dans votre évaluation d’opportunité, vous devez prendre en compte cet aspect des choses également. Demandez-vous : ai-je actuellement la capacité financière de suivre une formation professionnalisante afin d’acquérir de nouvelles compétences dans le cadre de ma reconversion ? Suis-je encore capable d’assimiler de nouveaux acquis (pour les personnes dont l’âge est déjà plus ou moins avancé) ?

Tout cela vous permettra de voir si, d’une manière ou d’une autre, vous êtes réellement en mesure de vous reconvertir dans un autre métier (quoique cela puisse vous coûter).

Étudiez les options qui se présentent

Lorsque vous disposez d’un projet de reconversion et que vous désirez le mettre à exécution, il faut impérativement étudier toutes les options dont vous disposez. Comme pour tout projet classique, il s’agit d’une sorte d’étude de marché au cours de laquelle il vous faudra évaluer les possibilités qui s’offrent à vous. Cela revient à prendre en compte les implications de chaque futur métier potentiel et à en tirer des conclusions objectives. Si par exemple vous désirez changer de métier afin de vous tourner vers la programmation informatique, il faudra tenir compte des changements que cela implique pour vous. Les changements peuvent être par exemple, le fait d’avoir comme outil de travail un ordinateur ou encore le fait d’apprendre par cœur des lignes de codes.

Si vous hésitez encore à choisir avec précision votre nouveau métier, cette étape devrait vous permettre de décider.

Renseignez-vous

Pour réussir votre reconversion professionnelle, il ne faut surtout pas prendre à la légère l’étape du renseignement. Concrètement, elle vous permet de ne pas vous engager dans le processus de reconversion les yeux bandés (c’est-à-dire, sans la moindre idée des détails pratiques de votre nouveau métier). Pour obtenir ce genre d’informations, il faut se référer à des personnes ayant une certaine ancienneté dans le domaine concerné. Quelques recherches sur internet peuvent également vous permettre d’obtenir une mine d’information sur le métier qui vous tente.

Notez toutefois qu’à cette étape, le renseignement n’est pas un facteur décisionnel. Il est tout juste à caractère informatif. Ainsi donc, quels que soient les retours que vous obtiendrez, la décision de vous lancer ou non vous revient de droit (les sensibilités diffèrent, d’un individu à l’autre).

Faites un stage avant de vous lancer

Le stage est une période d’apprentissage et d’observation au cours de laquelle l’on acquiert de nombreuses habiletés. C’est pour cette raison qu’il est vivement recommandé de gravir progressivement les échelons de la reconversion professionnelle en commençant par un stage. Si votre situation vous le permet, vous pouvez même effectuer des stages çà et là afin d’engranger le plus de compétences pratiques possible. Ces compétences acquises au cours des stages vous permettront à coup sûr d’être suffisamment aguerri afin de réussir brillamment votre changement de métier.

De plus, le stage vous permettra d’identifier les difficultés pratiques inhérentes à l’exercice de la nouvelle profession que vous avez choisie. De cette manière, vous pourrez mieux les appréhender une fois à votre compte.

Notez que ce conseil concerne principalement les personnes ayant suivi des formations académiques supplémentaires dans le cadre de leur reconversion. Pour les personnes qui se sont fait former directement par la pratique, un stage n’est pas forcément nécessaire.

Adaptez-vous au changement

Quoi que l’on dise, la reconversion professionnelle reste un changement drastique. Il n’est donc pas impossible qu’elle puisse donner lieu à certains bouleversements relatifs à certains facteurs tels que :

  • L’entourage (dans certains cas de figure, votre entourage peut réagir défavorablement à un changement) ;
  • Le mode de vie (des ajustements dans votre mode de vie seront nécessaires pour atteindre votre objectif) ;
  • La zone de confort (pour réussir une reconversion professionnelle, vous devrez accepter de sortir de votre zone de confort. Ce qui n’est pas souvent évident).

C’est votre capacité à tenir bon malgré tous ces changements (pas toujours favorable) qui vous permettra de réussir votre adaptation.

Faites-vous accompagner par un professionnel

Si vous le désirez, vous pouvez faire appel aux services d’un professionnel pour vous assister le long de la procédure de reconversion. Ce dernier pourra agir en tant que coach personnel ou mentor à chaque étape de votre processus de changement de métier. Avec une telle assistance, vous pourrez mettre toutes les chances de votre côté afin de réussir la reconversion.

Que retenir à présent ? La reconversion professionnelle est une démarche courageuse. Lorsqu’elle est bien menée (suivant une démarche méthodologique bien définie), elle peut contribuer à l’épanouissement d’une personne aussi bien sur le plan professionnel que social.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.